A propos

13 ème Congrès Mondial de la Prévention Routière Internationale –Tunis 2017

« La gouvernance des Routes: Enjeux et défis »

Objectifs du Congrès :
Le 13 ème Congrès de la PRI ambitionne de réaliser un certain nombre d’objectifs :

  • Une meilleure sensibilisation à la sécurité routière et la coopération avec les décideurs outre le transfert d’informations et de connaissances entre ses membres sur l’éducation, la communication et le soutien des efforts du public.
  • L’identification des problèmes spécifiques aux piétons, aux cyclistes, motocyclistes, aux conducteurs des transports en commun et la sécurité des véhicules non motorisés.
  • La mise en place de comités de révision du système de la sécurité routière et d’audits de vérification du respect des normes internationales et scientifiques en matière de sécurité routière.
  • Création d’une base de données et son exploitation au service du système routier.
  • Soutien de la coopération commune et échange d’expériences dans le domaine de la sécurité routière.
  • Intégration de la question de la sécurité routière dans les priorités et les plans et politiques de développement global.
  • Souligner l’importance de la formation pour l’élaboration de programmes intégrés et pilotes dont le but consiste à réduire les risques d’accidents et la baisse du nombre des victimes.
  • Coordination des efforts entre les pays et les organismes participant au congrès en vue du lancement de l’objectif zéro.

Les Grands axes du Congrès :
Les travaux du 13 ème Congrès mondial de la Prévention Routière Internationale s’articulent autour :

  • -Des plans d’action en vigueur et leur efficacité.
  • – L’élaboration d’une stratégie routière moderne inspirée de la Déclaration de Brasília basée sur la baisse des prévisions relatives aux décès résultant des accidents de la route, à travers le monde d’ici l’an 2020.
  • – La protection des usagers de la route les plus vulnérables, en termes d’accidents, en particulier dans les pays en développement.
  • – La protection des enfants contre les risques des accidents de la route dans les pays à moyen et faible revenu.
  • – Prendre en considération les éléments contenus dans le Rapport Global de l’Organisation Mondiale de la Santé, OMS, sur la Sécurité Routière au titre de 2015, qui est venu confirmer que la sécurité routière est toujours un problème de développement majeur auquel se trouve confrontée la santé publique et une cause majeure de décès et de traumatismes dans le monde.

Le Congrès et ses attentes :

  • Le renforcement de la coopération triangulaire et Sud-Sud, y compris la coopération entre les pays qui ont des réseaux routiers transfrontaliers en vue de soutenir les efforts visant à améliorer la sécurité routière, en particulier dans les pays en voie de développement.
  • L’identification et l’élaboration d’une feuille de route basée sur l’incitation des Etats à mettre en place des stratégies nationales pour la sécurité sur les routes et la création d’organismes chargés de la supervision du système de sécurité routière. Il s’agit aussi de renforcer la coopération entre les gouvernements et les instances parlementaires, la société civile, l’environnement universitaire, le secteur privé et les partenaires, dans le cadre de l’engagement de la mise en œuvre du plan mondial sur la décennie d’action pour la sécurité routière 2011-2020.
  • Encourager les Etats à adopter des technologies modernes dans la gestion du trafic et des systèmes de transport intelligents afin de réduire le risque d’accidents de la circulation.
  • Promouvoir des stratégies pour préserver la sécurité sur les routes et l’application des règlements routiers, en vue de réduire les accidents à côté du renforcement des services de santé.